Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Chaires de recherche

Chaire de recherche sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation (2001-2013 et 2013-2018)

Titulaire : Thierry Karsenti, Université de Montréal

Objet de la recherche : Étudier l’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans la formation à l’enseignement et le travail des nouveaux enseignants.

Importance de la recherche

Permettre une utilisation plus efficace des technologies de l’information et de la communication par les enseignants à l’ère de la société du savoir.

La formation des enseignants à l’heure des technologies de l’information et de la communication

L’essor des TIC signale et accompagne une transformation profonde des sociétés avancées : l’émergence de la société du savoir. Dans le domaine de l’éducation, l’intégration des TIC au système d’enseignement est désormais irréversible. On peut toutefois se demander si les nouveaux enseignants sont bien outillés pour tirer profit de l’explosion de l’information à l’ère d’Internet. La chaire du Pr Karsenti se spécialise dans l’étude de l’utilisation des TIC dans l’enseignement. Le Pr Karsenti s’efforcera plus particulièrement de décrire les forces et les faiblesses des stratégies de formation des enseignants aux usages pédagogiques des TIC, de déterminer les meilleurs stratégies d’intégration des TIC appliqués au secteur de la formation à l’enseignement et de mettre au jour les facteurs de résistance à l’utilisation pédagogique des TIC, autant chez les formateurs que chez les personnes en situation d’apprentissage. Par son ambitieux programme de recherche sur l’intégration des TIC dans la formation des maîtres et leur transfert dans la pratique professionnelle des pédagogues, M. Karsenti contribuera à faire en sorte que les futurs enseignants soient préparés à faire la meilleure utilisation possible des TIC dans leur travail, ce qui participera à l’inscription du Canada dans l’économie du savoir.

Thierry Karsenti
Université de Montréal
514 343-7880
thierry.karsenti@umontreal.ca

Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation

Objet de la recherche :
La Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation a pour objectif de structurer et de donner de la visibilité à l’approche sociocritique du numérique en éducation, complémentairement aux approches didactiques et pédagogiques traditionnellement utilisées dans ce domaine.

Importance de la recherche :
La Chaire contribue à étudier les relations entre le profil et le contexte socioculturels des élèves et leur capacité à développer et tirer profit de leurs usages numériques éducatifs, que ces derniers soient formels (p. ex. usage de Wikipédia pour compléter un travail scolaire) ou informels (p. ex. poursuite d’intérêts personnels), suivant les ressources et les compétences propres à chaque élève (Furlong et al., 2012). Plusieurs chercheurs (p. ex. Kent et al., 2004; Selwyn, 2012) relèvent l’importance de prendre davantage en compte le profil et le contexte socioculturels des élèves dans l’étude du numérique en éducation, ce qui semble d’autant plus pertinent que ce contexte est le principal en termes d’usage du numérique par les élèves, bien avant l’école (OCDE, 2010). Il s’agit d’une tendance récente du numérique en éducation, ouvrant sur des enjeux scientifiques peu étudiés jusque-là mais susceptibles de générer de nouveaux développements significatifs pour l’avancement des connaissances.

La programmation de recherche de la Chaire s’articule autour de trois axes:
• Les convergences et divergences entre les usages numériques que les élèves développent en contexte extrascolaire et ceux qui leur sont proposés en contexte scolaire;
• Les inégalités numériques entre élèves et entre écoles et leurs incidences sur la disposition des élèves à apprendre avec le numérique;
• Les usages numériques des élèves migrants ou issus des minorités ethnoculturelles pour soutenir leur intégration linguistique et scolaire.

Simon Collin
Université du Québec à Montréal (UQAM)
(514) 987-3000 poste 2446
collin.simon@uqam.ca

Chaire de recherche du Canada en étude de la formation à l’enseignement (2008-2014)

Titulaire : Clermont Gauthier
Objet de la recherche : Formation à l’enseignement

Importance de la recherche
Visera à approfondir le thème de ;a formation à l’enseignement par la formalisation des savoirs et le développement des compétences professionnelles.

Partout en Occident, on assiste à une refonte en profondeur des systèmes d’éducation. Fait nouveau, ce vent de réforme embrasse également la formation à l’enseignement. Le Québec n’échappe pas à ce mouvement international et Clermont Gauthier, chercheur à l’Université Laval et expert de la formation des formateurs, est au cœur de tous ces grands débats. La Chaire de recherche du Canada permet au Pr Gauthier de se consacrer à l’étude de la formation des enseignants. Ses travaux aideront à comprendre des pratiques dans les différents programmes de formation des universités québécoises. Ils permettront également de situer ces changements dans le cadre plus vaste de cette tendance internationale de fond.

Clermont Gauthier
Université Laval
(418) 656-2131 (3196)
clermont.gauthier@fse.ulaval.ca

Chaire de recherche du Canada en politiques éducatives (2001-2014)

Objet de la recherche : Comparer, sur le plan international, de nouvelles politiques d’amélioration de la qualité de l’enseignement par l’évaluation et par la responsabilisation, ainsi qu’analyser leur mise en œuvre locale.

Importance de la recherche :
Préciser les conditions d’efficacité et de légitimité des politiques éducatives ainsi qu’alimenter le débat sociopolitique sur leurs finalités et leurs moyens.

Du mondial au local : la gouvernance de l’éducation par l’évaluation et par l’attribution de responsabilités
Depuis une quinzaine d’années, la mondialisation des politiques éducatives contribue à la conception de nouveaux modes de régulation et de gouvernance des systèmes scolaires : élaboration de normes pédagogiques, autonomie des établissements, évaluation externe et responsabilisation des professionnels à l’égard des résultats. Dans le cadre de la Chaire de recherche du Canada en politiques éducatives, Christian Maroy montre qu’on ne peut pas analyser la régulation de l’enseignement sans tenir compte du contexte sociétal, c’est-à-dire des structures institutionnelles et normatives qui conditionnent l’orientation, la légitimité et l’efficacité des politiques éducatives. La gouvernance par les indicateurs, par l’évaluation et par l’attribution de responsabilités ne constitue donc pas un modèle universel dont les effets sur la qualité de l’éducation, sur la justice scolaire et sur le professionnalisme des enseignants sont partout positifs. Les travaux du chercheur visent donc à comprendre les traductions sociétales de ces nouveaux modèles de régulation des systèmes d’enseignement et à en analyser les effets, attendus et inattendus, selon une perspective comparée (systèmes éducatifs canadien et européen). De plus, M. Maroy analyse, de façon comparée, la réception de ces politiques et leur signification dans les établissements scolaires du Québec et du Canada. En effet, la sociologie des techniques et des organisations montre que les outils d’évaluation et d’attribution de responsabilités n’ont pas les mêmes résultats d’un endroit à un autre, car leurs usages et leur appropriation dépendent de la façon dont les intervenants locaux les perçoivent. Quelles sont les dynamiques  cognitives, normatives et sociales en jeu dans la réception des outils d’évaluation et d’attribution de responsabilités au niveau local? Les travaux de Christian Maroy permettront d’analyser plus efficacement les conditions de légitimité et d’efficacité des politiques d’amélioration de la qualité des systèmes scolaires et alimenteront le débat sociopolitique à ce sujet.

Christian Maroy
Université de Montréal
christian.maroy@umontreal.ca
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7