Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Colloque en éducation

Ce que l’art fait à l’école. La politique publique d’insertion d’œuvres plastiques dans les établissements scolaires et universitaires. 1880-2020

Description

Le 12 mai 1880, Jules Ferry, ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, créa la Commission de la décoration des écoles, sur proposition du Directeur de l’Enseignement primaire Ferdinand Buisson. Cette commission était chargée d’étudier les questions relatives à la décoration des écoles au moyen de tableaux, de peintures, de cartes, de dessins ; à la constitution de petites collections artistiques destinées aux musées scolaires ; au choix de séries de gravures destinées à être données en récompense aux enfants des écoles. La création de cette commission remplissait ainsi les souhaits de Victor Duruy, ministre de l’Instruction Publique sous le Second Empire, qui avait déclaré : « Je voudrais que les murailles de nos 70 000 écoles fussent couvertes, du haut en bas, d’images. De l’école elles seraient passées dans la chaumière. » La volonté de faire pénétrer l’art à l’école, non seulement par l’enseignement du dessin puis plus tard des arts plastiques, mais également par la mise en place d’un cadre harmonieux et d’un matériel scolaire à prétention esthétique, sera poursuivie tout au long de la Troisième République. Cet effort ne fut pas abandonné, mais se poursuit de nos jours en s’étendant à tous les niveaux de l’enseignement, de l’école maternelle aux universités.

La procédure dite du « 1 % » établie en 1951, prévoyant la réalisation d’une œuvre d’art lors de la construction d’un bâtiment public contribua au développement de l’art en milieu scolaire et universitaire où elle fut particulièrement appliquée. Le campus de l’Université de Bourgogne constitue à cet égard un site singulier.

Le colloque organisé par le Centre Georges Chevrier UMR CNRS uB en partenariat avec l’Atheneum entend revenir sur cette histoire méconnue. Il s’articulera autour de trois axes principaux :

  1. Le rôle de l’image dans les théories pédagogiques ;
  2. Les musées scolaires et universitaires ;
  3. Les décors peints et sculptés dans les établissements d’enseignement.

Lieu

Centre culturel universitaire Atheneum, Dijon, France.

Durée du colloque

2019-10-10 au 2019-10-11

Date limite d'appel à contributions

2019-05-30

Lien

http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/manifestations/19_20/19_10_10-11.html
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7