Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Membre

Présentation

Étudiante au doctorat en éducation à l’Université du Québec à Montréal

Diplômes

Doctorat (En cours)
M.A Didactique des langues secondes (2014)
B. Ed. Enseignement du français, langue seconde (2009)

Principales fonctions professionnelles

Enseignante en classe d’intégration linguistique, sociale et scolaire (ILSS) et en soutien linguistique au primaire

Principales réalisations

Projet de recherche : Agir professoral et dimension culturelle en classe d’intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS) au primaire

La classe d’intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS, anciennement la classe d’accueil) est l’un des services de francisation qu’une commission scolaire francophone, souvent en région montréalaise, peut offrir à ses élèves non-francophones nouvellement arrivés au Québec. Les contenus d’apprentissage qui y sont prévus par le Programme de formation de l’école québécoise (MELS, 2014, p.3) sont globalement scindés en deux catégories : ceux qui ont trait aux compétences langagières (communiquer, lire et écrire) et ceux qui visent à « s’adapter à la culture de son milieu ». Or les connaissances d’ordre culturel ainsi que les moyens de les exploiter ont souvent fait l’objet d’ambiguïté auprès des enseignants (Breton-Carbonneau et Cleghorn, 2010), sinon, de peu de documentation sur le plan pédagogique (Peters, 2005). Dans la recherche menée dans le cadre du mémoire de maitrise (Samountry, 2014), les enseignants font part des défis reliés aux manques de formation, de matériel didactique adapté et de budget pour mettre à profit les connaissances culturelles, mais reconnaissent également la pertinence d’intégrer ces connaissances dans leurs pratiques et demeurent réceptifs devant toute information qui pourrait les encadrer dans ce pan de leur enseignement. Devant la diversité des pratiques qui y furent déclarées par les enseignants pour transmettre « la culture de son milieu » en classe ILSS, le projet doctoral s’enquiert à mieux décrire ce qui se fait en classe qui pourrait être porteur d’une dimension culturelle de l’enseignement de la langue. Certains théoriciens de l’action en classe de langue (Borg, 2003; Lahire, 2011) soutiennent que les décisions pédagogiques des enseignants sont intimement reliées à des éléments introspectifs tels que les expériences et les représentations quant aux contenus à enseigner, car la langue et la culture font intrinsèquement partie l’individualité de chaque enseignant. Ainsi, observer et décrire les manifestations de l’agir professoral (Cicurel, 2011) s’avèrent viables pour mieux comprendre ce qui amènerait les enseignants en classe ILSS au primaire à poser une action quelconque qui puisse être porteuse de culture dans le cadre de l’enseignement de la langue. Cette recherche vise donc à rapporter une description approfondie 1) des pratiques des enseignants en classe ILSS au primaire quant aux contenus culturels qu’ils intègrent en classe et 2) des éléments cognitifs plus individuels qui peuvent être reliés à ces pratiques. La description de ces actions sera notamment possible avec des entretiens d’autoconfrontation, c’est-à-dire, des entretiens au cours desquels les enseignants visualisent et commentent leurs actions réalisées en classe (Cicurel, 2011). Les données issues de ces entretiens seraient également à corroborer avec les biographies culturelles des participants, c’est-à-dire, l’historique des contacts, expériences et représentations qu’ont les enseignants avec les notions culturelles qu’ils transmettent et le contexte de diversité culturelle dans lequel ils oeuvrent (Perregaux, 2006). La documentation des pratiques enseignantes sur la dimension culturelle en classe de langue seconde ou étrangère et en contexte éducatif de diversité ethnoculturelle et linguistique demeure le principal domaine de recherche auquel cette étude voudra contribuer. Socialement, la diffusion et le partage des pratiques des enseignants qui auront participé voudra bonifier l’exploitation des connaissances relatives à la culture dans l’enseignement du français en classe ILSS au primaire.

Références :

Borg, S. (2003). Teacher cognition in language teaching: A review of research on what language teachers think, know, believe, and do. Language teaching, 36(02), 81-109.

Breton-Carbonneau, G. L. et Cleghorn, A. (2010). What’s language got to do with it? An exploration into the learning environment of Quebec’s classes d’accueil. Comparative and International Education/Éducation Comparée et Internationale, 39(3), 101-121.

Cicurel, F. (2011). Le dire sur le faire : un retour (possible ?) sur l’action d’enseignement. Dans V. Bigot et L. Cadet (dir.), Discours d’enseignants sur leur action en classe. Enjeux théoriques et enjeux de formation (p. 51-70). Paris : Riveneuve éditions.

Lahire, B. (2011). L’acteur entre dispositions et contextes d’action. Dans V. Bigot et L. Cadet (dir.), Discours d’enseignants sur leur action en classe. Enjeux théoriques et enjeux de formation (p. 33-50). Paris : Riveneuve éditions.

Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. (2014). Programme de formation de l’école québécoise, enseignement primaire, intégration linguistique, scolaire et sociale. Québec : Direction de la formation générale des jeunes.

Perregaux, C. (2006). Reconnaissance et ouverture plurilingues au cœur de la formation : vers un autre rapport aux langues dans une perspective interculturelle. Formation et pratiques d'enseignement en questions, (4), 173-182.

Peters, M. (2005). Développement des compétences en français langue seconde au Québec. The French Review, 78(6).

Samountry, N. (2014). La compétence « Se familiariser avec la culture de son milieu en classe d’accueil au primaire : représentations et pratiques déclarées des enseignants. Mémoire de maitrise. Montréal : Université du Québec à Montréal.

Champs de spécialisation

Rayonnement scientifique

Prix

Bourse de doctorat obtenue du Fonds de recherche du Québec-Société et culture, 2016-2020

Bourse d’excellence de recrutement pour les cycles supérieurs (FARE) obtenue de l'Université du Québec à Montréal, 2015-2016

Projet de recherche

Agir professoral et dimension culturelle en classe d’intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS) au primaire

Directeur

Valérie Amireault

Co-directeur

Simon Collin

Date de début des études

2015

Date de fin des études

Publications

  • Articles dans des revues professionnelles

  • Samountry, N. (2016). La compétence culturelle en classe d’accueil au primaire : partage de pratiques enseignantes. Revue de l’AQEFLS(33 - spécial), 282-289.  Consulter
  • Communications

  • Samountry, N. (2017, février). La classe d’accueil (ILSS) : milieu de pratique et de recherche. Communication présentée dans le cadre du cours DDL3410 - Didactique du français en classe d’accueil (professeure: Valérie Amireault), Montréal.  Consulter
  • Samountry, N. (2016, mai). Démarches didactiques pour la compétence culturelle en classe d’accueil au primaire. Communication présentée au 84e Congrès de l’ACFAS, Montréal.  Consulter
  • Samountry, N. (2016, mai). Langue et culture en classe d’accueil : représentations et pratiques enseignantes. Communication présentée au 3e Colloque international en éducation du CRIFPE, Montréal.  Consulter
  • Samountry, N. (2016, janvier). Langue française et culture pour les jeunes immigrants du Québec. Communication présentée au Colloque des jeunes chercheurs 2016- Le Québec dans les Amériques, Washington.  Consulter
  • Samountry, N. (2015, novembre). ‘Se familiariser avec la culture de son milieu’ : les enseignants se prononcent. Communication présentée à la Session de formation ‘L’évaluation en classe ILSS (accueil) primaire’- Commission scolaire de Montréal, Montréal.  Consulter
  • Samountry, N. (2015, mars). La compétence culturelle en classe d’accueil au primaire. Communication présentée dans le cadre du cours DDL3410 - Didactique du français en classe d’accueil (professeure: Valérie Amireault), Université du Québec à Montréal, Montréal.  Consulter
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7