Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Vivegnis, I. (2016). Les compétences et les postures d'accompagnateurs au regard du développement de l'autonomie et de l'émancipation professionnelles d'enseignants débutants : étude multicas. Thèse de doctorat inédite, UQAM, Montréal.  [Devenir enseignant : l'insertion]

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Plusieurs études notent un décrochage particulièrement symptomatique au sein de la profession enseignante (Martineau, Gervais, Portelance et Mukamurera, 2008; Shakrani, 2008). Ce phénomène implique des coûts aussi bien humains que financiers pour les systèmes éducatifs, et ce, à l'échelle mondiale (Alliance for Excellent Education, 2004; Organisation de Coopération et de Développement Économiques, 2005). C'est la raison pour laquelle plusieurs d'entre eux se sont dotés de programmes visant à soutenir l'insertion professionnelle des enseignants et leur persévérance dans le métier. Parmi les moyens mis en place, l'accompagnement dyadique tel que le mentorat, qu'il soit formel ou informel, y occupe une place de première ligne (Martineau, Vallerand, Portelance et Presseau, 2011). A l'aube de l'implantation plus systématique, voire institutionnelle de mesures d'aide, il importe de mieux comprendre l'accompagnement mentoral comme soutien à l'insertion professionnelle en enseignement car, au-delà de révéler de nombreuses potentialités, celui-ci peut préjudicier au développement professionnel de l'enseignant débutant. Or, la complexité grandissante du métier place l'enseignant devant des exigences de plus en plus nombreuses et l'amène à s'adapter continuellement (Tardif, 2013). Il importe que ce dernier développe son autonomie et son émancipation professionnelles pour être en mesure de prendre des décisions, d'orienter ses interventions pédagogiques le plus adéquatement possible et d'innover sur le plan pédagogique. Pour que l'accompagnateur puisse offrir un accompagnement allant dans ce sens, plusieurs compétences d'accompagnement lui sont nécessaires. De plus, sa posture à l'égard du débutant est déterminante. L'objectif général de cette thèse est d'analyser les compétences et les postures d'accompagnement en contexte d'insertion professionnelle, au regard du développement de l'autonomie et de l'émancipation professionnelles de l'enseignant débutant. Dans cette optique, cette recherche s'appuie sur quatre concepts principaux : la compétence (Tardif, 2006), la posture (Lameul, 2006), l'autonomie professionnelle (Charitonidou et Ioannitou, 2012) et l'émancipation professionnelle (Garant, Lavoie, Hensler et Beauchesne, 1999; Nault, 1993, 1999). Cette étude multicas a été menée selon une approche qualitative. Dans un souci de triangulation scientifique, divers outils de collecte de données ont été sollicités (entretiens semi-dirigés, enregistrements de conversations entre l'accompagnateur et le débutant, entretiens d'autoconfrontation, entretiens avec story-lines à l'appui) dans le but de répondre à la question de recherche suivante : « Comment les compétences et les postures de l'accompagnateur contribuent-elles au développement de l'autonomie et de l'émancipation professionnelles des enseignants débutants? ». L'analyse des données a été réalisée selon la procédure d'analyse de contenu et selon une catégorisation mixte (L'Écuyer, 1987). Les résultats démontrent que, chez les quatre cas analysés, la relation apparaît comme point de départ de la démarche d'accompagnement, appelant à la fois la compétence relationnelle (R) et la posture de soutien (S) à être mobilisées en priorité. La relation d'accompagnement se fonde toutefois sur une dimension réflexive, que ce soit à travers la mobilisation de la compétence à visée réflexive (AR) ou par l'adoption d'une posture critique (C) par l'accompagnateur. Les accompagnateurs manifestent des compétences et des postures selon certaines combinaisons, propres à leurs caractéristiques propres, mais aussi en réponse aux besoins des débutants. Les pratiques identifiées rejoignent le plus souvent leurs conceptions et aussi, leurs intentions, lesquelles orientent particulièrement leurs postures. De manière générale, l'étape 2 (hiver) semble cruciale pour les débutants et appelle un accompagnement particulièrement soutenant. L'accompagnement offert aurait contribué à alimenter trois dimensions relatives au développement de l'autonomie et de l'émancipation professionnelles des débutants : il s'agit des ressources, de la réflexion et de l'action. Les ressources sont alimentées par les compétences relationnelle, identitaire et liée au développement des compétences professionnelles, ainsi que par les postures de soutien et de facilitation culturelle. La réflexion est suscitée par la compétence à visée réflexive et la posture critique. L'action est principalement encouragée par la compétence liée au développement des compétences professionnelles et les postures de facilitation de l'agir et de soutien. Cette recherche mène à une meilleure conceptualisation de l'accompagnement sous l'angle des postures et des compétences d'accompagnement. Elle permet aussi de caractériser l'autonomie et l'émancipation professionnelles en enseignement. De plus, elle aboutit à l'identification de certains traits de l'accompagnement susceptibles de contribuer à ces dimensions du développement professionnel étudiées. Cette recherche a des implications sociales évidentes en matière de soutien aux accompagnateurs dans leur rôle. Ultimement, elle peut faciliter l'insertion et la persévérance professionnelles des enseignants débutants.

______________________________________________________________________________

MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : insertion professionnelle en enseignement, compétences et postures d'accompagnement, autonomie et émancipation professionnelles

Lien

http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9331
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7