Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Bergeron, L. (2016). La planification de l'enseignement et la gestion pédagogique de la diversité des besoins des élèves en classe ordinaire : une recherche collaborative au primaire ». Thèse de doctorat inédite, UQAM, Montréal.  [Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail]

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Cette recherche s'inscrit dans un contexte marqué par une diversité de besoins chez les élèves sur le plan des apprentissages. Cette situation amène à s'intéresser aux solutions qui misent sur le rôle des enseignants et de leurs pratiques pédagogiques au sein de la classe, mais dans une logique proactive et préventive, portant ainsi l'attention sur la planification de l'enseignement en fonction de la diversité des besoins des élèves. Or, il s'agit d'un acte de création complexe qui est imparfait puisqu'essentiellement projectif et qui relève de la résolution d'un problème souvent mal défini, en plus d'être tributaire de différentes contraintes. De plus, malgré cette complexité, il s'agit d'un acte négligé du point de vue théorique et pratique, alors que certaines représentations réductrices de la planification perdurent. Face à la complexité de la planification de l'enseignement, mais aussi de la nécessité de renouveler l'intérêt qu'on lui porte notamment à titre de levier dans le projet de soutien à la réussite de tous, il devient prioritaire de chercher à mieux la comprendre. Cette étude vise principalement à comprendre l'articulation des processus décisionnels et de résolution de problèmes chez les enseignants dans la planification de l'enseignement pour une diversité de besoins en classe ordinaire. Deux sous-composantes retiennent particulièrement l'attention, soit : 1) le cheminement intellectuel (façon de mener sa pensée) et les ressources structurantes mobilisées par les enseignants, ainsi que 2) les tensions associées aux démarches planificatrices pour une diversité de besoins. Cet objet de recherche est appréhendé selon une perspective compréhensive, et l'étude poursuit une visée analytique et descriptive de la pratique enseignante (visée théorisante). Les données ont été générées par l'entremise d'une recherche collaborative réunissant trois enseignantes de classe ordinaire du primaire et d'au moins l'une des deux directrices d'établissement lors de cinq rencontres collectives auxquelles s'ajoute un entretien individuel final. Différentes activités d'analyse de pratiques animées par l'entremise de techniques de verbalisation ont permis aux enseignantes d'expliciter leurs pensées planificatrices. Par le recours à l'analyse par catégories conceptualisantes, les résultats donnent lieu à une proposition théorique de l'articulation des processus décisionnels et de résolution de problèmes chez les enseignants dans la planification de l'enseignement pour une diversité de besoins. Essentiellement, les résultats permettent de mettre en évidence trois ressources structurantes aux pensées planificatrices. D'abord, les représentations que les enseignantes ont de la planification influencent le moment où elles envisagent de penser aux élèves et à leurs besoins, et donc l'importance relative qu'elles concèdent à cet impératif lors des pensées préactives. Au final, cela amène les enseignantes vers une gestion proactive et réactive des besoins, ou principalement réactive, ce qui se traduit dans le type de tâches ou de programmations didactiques qu'elles privilégient. Ensuite, les enseignantes possèdent un angle d'analyse privilégié pour choisir les besoins auxquels elles décident de répondre, ce qui influence aussi le type de tâches ou de programmations didactiques qu'elles favorisent. Effectivement, cette analyse s'inscrit parfois dans une démarche globalisante, parfois dans une démarche individualisante. De l'autre côté, elle s'appuie parfois sur des besoins courants et parfois sur des besoins spécifiques aux groupes/élèves. Finalement, les résultats mettent en lumière que les représentations que les enseignantes ont des stratégies pédagogiques génèrent des considérations pragmatiques qui font office de filtre et influencent le choix d'y avoir recours ou non, et ce, au-delà des besoins des élèves. Les résultats permettent aussi d'identifier des tensions associées à ce processus décisionnel et de résolution de problèmes. Premièrement, une ambivalence se manifeste entre l'importance reconnue de la réflexion et les besoins liés à l'action immédiate, ce qui suppose un équilibre à trouver entre la part de réflexion et de spontanéité dans les décisions pédagogiques. Deuxièmement, les frontières semblent difficiles à tracer entre les pensées préactives et celles ayant lieu dans l'action, ce qui crée un flou entre le raisonnement conscient et l'intuition. Troisièmement, compte tenu de la programmation temporelle à respecter, une tension se manifeste entre l'attention à accorder au groupe (collectivité) et celle à porter aux élèves (singularités), ce qui amène les enseignantes à devoir prendre position quant au rôle qu'elles se donnent. Quatrièmement, le développement et la production du matériel et des tâches semblent au cœur de l'acte de planifier et engendrent un sentiment de surcharge. Enfin, cinquièmement, la question des traces planificatrices écrites active des représentations des attentes basées sur l'expérience en formation initiale ainsi qu'un malaise par rapport aux manières de faire effectives beaucoup moins systématiques. À titre de contribution scientifique et à la communauté de pratique, ces résultats permettent de dresser des constats pour une redéfinition de la planification, incitent à apporter des précisions sur l'articulation des pensées planificatrices, permettent de mettre en lumière des déterminants contextuels qui pèsent sur l'acte de planifier et finalement, invitent à formuler des considérations pour la formation initiale et continue à la planification de l'enseignement pour une diversité de besoins.

______________________________________________________________________________

MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : planification de l'enseignement, processus décisionnel et de résolution de problèmes, diversité de besoins d'apprentissage, modalités de gestion pédagogique de la diversité, recherche collaborative, analyse par catégories conceptualisantes

Lien

http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/9339
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7