Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Arseneau, R. (2017). Coopérer pour apprendre la syntaxe écrite : recherche-action sur la phrase subordonnée relative en troisième secondaire. Thèse de doctorat inédite, Université de Montréal, Montréal, Québec.  [AGIR COMME PROFESSIONNEL DE L'ENSEIGNEMENT : LE TRAVAIL]

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Cette recherche vise à documenter les apprentissages d’élèves du secondaire en situation d’écriture suivant l’expérimentation d’une séquence didactique fondée sur la coopération. Vu le nombre important d’erreurs syntaxiques dans les textes des élèves du secondaire tel que rapporté par le MÉLS (2012), notre séquence didactique cible une structure syntaxique, la phrase subordonnée relative. En plus de causer des difficultés aux apprenants de français notamment dans le choix du pronom relatif, la phrase subordonnée relative est un objet d’enseignement touffu reconnu comme posant des défis nombreux aux enseignants de français à la lumière des travaux du Groupe de recherche pour l’analyse du français enseigné (e.g. Dolz et Schneuwly, 2009a, 2009b). Après avoir décrit la situation d’écriture et la phrase subordonnée relative de manière conceptuelle, nous dégageons des principes issus de la didactique de la grammaire et de la didactique de l’écriture jugés pertinents pour favoriser l’apprentissage de la relative et la mobilisation des connaissances grammaticales en situation d’écriture. Nous intégrons à ces principes un principe innovateur pour la didactique, celui fondé sur la coopération. Développé dans le courant de l’apprentissage coopératif, la coopération est une approche pédagogique visant à structurer le travail en petits groupes afin d’établir une dynamique d’interdépendance positive (Johnson et Johnson, 2009) de manière à induire le déroulement d’interactions verbales entre les élèves montrées comme étant plus fructueuses pour l’apprentissage que celles ayant cours en l’absence de cadre coopératif (e.g. Krol et al., 2004). Suivant une démarche de recherche-action menée conjointement avec une enseignante, la séquence didactique est conçue puis expérimentée auprès de 55 élèves de trois classes de 3e secondaire de Montréal (Canada) de manière à actualiser les principes didactiques retenus. Deux instruments sont utilisés pour documenter les apprentissages des élèves. Le texte vise à documenter l’évolution dans la production des phrases subordonnées relatives, alors que l’entretien métagraphique vise l’évolution des habiletés métalinguistiques en lien avec ces phrases subordonnées relatives. L’analyse des textes collectés au prétest et au posttest (n = 107) montre une diminution significative des erreurs d’emploi du pronom relatif, ainsi qu’une augmentation significative de l’emploi des pronoms relatifs complexes, tels que « dont » et « auquel ». L’analyse des entretiens métagraphiques au prétest et au posttest (n = 34) montre que les élèves recourent davantage aux critères syntaxiques pour expliquer l’emploi du pronom relatif, et qu’ils utilisent significativement plus de métalangage dans leurs explications. Les résultats de cette recherche mettent en lumière l’intérêt d’actualiser en classe de français les principes didactiques retenus, et plus spécifiquement celui innovant de la coopération en vue de réduire les erreurs syntaxiques dans les textes et de développer les habiletés métalinguistiques des élèves.

Lien

http://hdl.handle.net/1866/18595
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7