Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Zellars, R. (2018). Blackness, exclusion, and the law in the history of Canada’s public schools, Ontario and Québec, 1850–present. Thèse de doctorat inédite, McGill University (Department of Integrated Studies in Education), Montréal, Québec.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

À la vue des pratiques courantes de discrimination envers les Noirs à l’école, ce projet émet une théorie sur les façons dont la violence à l’école publique, partout au Canada, a eu un impact sur la vie des familles Noires et de leurs enfants depuis plus de 100 ans, soit depuis le début du 19e siècle. Nombre de chercheurs ont d’ailleurs documenté l’histoire de la violence à l’école en Ontario et en Nouvelle-Écosse.Ce projet s’appuie sur de telles recherches et place Montréal au sein de cette histoire. Bien que ce projet fournisse une vision historique de l’histoire de la violence envers les Noirs au sein de l’institution qu’est le système scolaire public, il propose aussi un canevas du racisme anti-Noir canadien. Il définit également une théorie critique plus ferme sur la race, dans un contexte historique canadien, que les théories qui avaient été émises auparavant par les juristes et les historiens. Plus important encore, ce projet utilise en toile de fond la migration des Noirs au Canada au 19e siècle – provoquée à son apogée par la Loi sur les esclaves fugitifs de 1850 – pour relater une interprétation plus nuancée du Chemin de fer clandestin et démystifier sa réputation de destination ultime pour les réfugiés Noirs qui aspiraient à la sécurité et à la liberté. Je propose plutôt que l’histoire de la discrimination à l’école publique, qui a coïncidé avec la migration des Noirs, porte un meilleur éclairage historique sur la tradition canadienne de violence envers les Noirs.

With an eye towards current practices of anti-Black schooling discrimination, this project theorizes the ways that public schooling violence throughout Canada impacted the lives of Black families and their children for over 100 years beginning in the early 19th century. A number of scholars have documented the history of schooling violence in Ontario and Nova Scotia. This project builds upon such scholarship and locates Montréal within this history. Although this project does provide a historical landscape for the history of anti-Black violence within the institution of public schooling, this project also proposes a grammar for Canadian anti-Black racism, as well as characterizes a more robust critical race theory within a Canadian historical context than has been previously theorized by legal scholars and historians. Importantly, this project uses the backdrop of 19th-century Black migration to Canada, prompted at its apogee by the 1850 Fugitive Slave Act, to narrate a more nuanced representation of the Underground Railroad and debunk its reputation as a terminus of safety and freedom for Black refugees. Rather, I propose that the history of public schooling discrimination, coinciding with Black migration, best illuminates Canada’s tradition of anti-Black violence historically.

 

Lien

http://digitool.library.mcgill.ca/R/-?func=dbin-jump-full&current_base=GEN01&object_id=150877
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7