Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Goulet-Kennedy, J. (2018). Le stress et le décrochage scolaire, un lien négligé ou négligeable? : une étude sur l'impact du stress social sur la performance scolaire, l'impulsivité et la prise de risque en fonction du niveau de risque de décrochage scolaire. Mémoire de maîtrise inédit, Université Laval, Québec, Québec.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Plusieurs outils mesurent le niveau de risque de décrochage scolaire grâce à l’évaluation de certains facteurs de risque connus, comme le niveau de performance scolaire et les difficultés d’ordre comportemental. De hauts niveaux d’impulsivité et de prise de risque peuvent d’ailleurs prédire des difficultés de comportement. Mais qu’en est-il du stress? Le stress comme facteur de risque a été discuté dans certaines études sur le décrochage scolaire, mais son impact sur les performances scolaires, l’impulsivité et la prise de risque n’a jamais été mesuré en lien avec le niveau de risque de décrochage scolaire. Cette étude propose d’évaluer l'impact du stress social sur la performance scolaire, l'impulsivité et la prise de risque et de le mettre en lien avec le niveau de risque de décrochage scolaire. L'hypothèse veut que plus le niveau de risque de décrochage scolaire est élevé, plus le stress social aura un impact négatif sur nos mesures. 37 adultes de 15 à 20 ans, sans diplôme, ont été rencontrés. Après la caractérisation et l'évaluation du niveau de risque de décrochage scolaire, les participants ont réalisé des tâches de performance scolaire, d’impulsivité et de prise de risque avant et après une situation de stress, le Trier Social Stress Test (TSST). Des échantillons de cortisol salivaire ont montré que le TSST n'a pas provoqué un stress assez significatif pour tester notre hypothèse. Les données indiquent cependant un lien significatif entre le niveau de risque de décrochage scolaire et l'impulsivité. De plus, les données liées à la prise de risque apportent un questionnement intéressant sur ses liens avec l'impulsivité. Nous ne pouvons conclure que plus le niveau de risque de décrochage scolaire est élevé, plus le stress a un impact négatif important. Toutefois, nos données supportent le lien entre l'impulsivité cognitive et le niveau de risque de décrochage scolaire.

Lien

http://hdl.handle.net/20.500.11794/30197
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7