Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Abeme Ndong, M. (2018). Formation des sujets lecteurs enseignants dans le secondaire au Gabon. Thèse de doctorat inédite, Université Laval, Québec, Québec.

Résumé

Notre recherche doctorale porte sur la formation des sujets lecteurs enseignants (SLE) de français dans le secondaire au Gabon. Du fait de l’introduction de la lecture méthodique dans les Instructions officielles au Gabon dans les années 90, l’enseignement de la lecture littéraire reste organisé autour d’activités occultant la subjectivité du lecteur. Pourtant, plusieurs didacticiens affirment que toute lecture est subjective (Rouxel et Langlade, 2004 ; Louichon, 2011 ; Sauvaire, 2013), et que l’implication du sujet lecteur stimulerait les réactions personnelles et les lectures plurielles. Dans la continuité des récents travaux sur la lecture littéraire, notamment sur la formation des sujets lecteurs (Mazauric, Fourtanier et Langlade, 2011 ; Émery-Bruneau, 2013 ; Ahr, 2014 ; Sauvaire, 2015), et à la suite de l’état des lieux de l’enseignement du français au Gabon que nous avons établi (Abeme Ndong, 2015), nous défendons l’idée que la formation des futurs enseignants de français (FEF) à la lecture littéraire serait un préalable pour la prise en compte de la subjectivité des lecteurs élèves. Notre recherche repose sur une expérimentation visant à intégrer la lecture littéraire dans la formation des futurs enseignants de français du secondaire à l’école normale supérieure (ENS) de Libreville au Gabon. Nous pensons qu’initier les FEF à la lecture littéraire permet de susciter des lectures personnelles et variées conduisant à une interprétation du texte littéraire. Il faut toutefois relever qu’une difficulté réside dans le fait qu’au Gabon l’influence de l’école structuraliste sur l’enseignement de la littérature demeure très forte. Ainsi, livrée sous forme de cours magistral, la lecture méthodique est axée sur l’apprentissage des outils d’analyse du texte étudié, sans réelle participation des lecteurs. L’enseignement de la lecture littéraire se résume à la construction d’un sens unique par l’enseignant (Perret, 2000 ; Langlade, 2004a). Aussi, nous avons conçu un dispositif didactique pour concilier les savoirs d’analyse structurelle des textes que possèdent les futurs enseignants avec les approches didactiques actuelles de la lecture subjective. Cette recherche formation s’est déroulée de la manière suivante. Premièrement, nous avons conçu un dispositif d’enseignement d’un recueil de poèmes reposant sur les lectures individuelles des textes et leurs interprétations par les FEF dans les activités collaboratives. Deuxièmement, nous avons réalisé notre expérimentation avec une classe de FEF de l’ENS au Gabon. Ce dispositif devrait permettre aux FEF d’enrichir mutuellement leur lecture et de favoriser une posture réflexive, par un va-et-vient entre les textes et les lecteurs (Bucheton, Alexandre et Jurado, 2014). Troisièmement, nous avons procédé à l’organisation et à l’analyse des données recueillies auprès de huit participants volontaires. Au moyen d’enregistrements de cercles de lecture, de grilles d’analyse de la chercheuse, de carnets de lecteurs, d’un entretien semi-dirigé collectif et d’observations, nous pouvons soutenir qu’il est important de former des SLE pour des actions didactiques pertinentes. D’une part, cette recherche a révélé l’impact déterminant des interactions dans le processus de production d’un texte singulier. D’autre part, l’expérimentation de ce dispositif a mis en lumière le besoin de formation des FEF du secondaire à la lecture littéraire pour se comprendre comme sujets lecteurs et ainsi faire place à leur réflexivité de lecteur et d’enseignant. De plus, pour l’ensemble des participants, les cercles de lecture (CL) et les carnets de lecture se sont avéré des outils essentiels favorisant l’investissement personnel et contribuant au développement de la réflexivité. En somme, cette recherche laisse entrevoir des perspectives nouvelles de recherche formation sur les outils et les pratiques à privilégier dans la formation des enseignants de littérature pour placer les lecteurs au centre du processus de lecture.

Lien

https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/31149
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7