Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Blackburn, M. (2018). Apport à la compréhension de l’identité culturelle, du concept de soi et du sens de l’expérience scolaire chez des étudiants universitaires autochtones. Thèse de doctorat inédite, Université du Québec à Chicoutimi, Chicoutimi, Québec.

Résumé

Un plus grand accès à l’éducation se présente comme une voie favorable pour réduire certaines difficultés d’ordre social, économique, culturel ou psychologique chez les Peuples Autochtones (Ciceri & Scott, 2006; Comité sénatorial des Peuples autochtones, 2011). Or, d’importants écarts demeurent entre les taux d’éducation chez les Autochtones et les Allochtones au Québec et au Canada (AADNC, 2012 ; Statistiques Canada, 2011). Les difficultés inhérentes à la conciliation de deux cultures sont, selon plusieurs auteurs (p.ex., Huffman, 2001 ; LaFromboise, Coleman, & Gerton, 1993; Ogbu, 1992; Oyserman, Kemmelmeier, Fryberg, Brosh, & Hart-Johnson, 2003), l’une des pistes les plus souvent évoquées pour comprendre la réalité scolaire d’étudiants autochtones qui cheminent aux études supérieures. Ainsi, cette recherche vise à fournir un apport à la compréhension de l’identité culturelle chez des étudiants universitaires autochtones. Plus particulièrement, les trois questions de recherche suivantes sont explorées : 1) Comment l’étudiant autochtone se représente-t-il la culture autochtone? ; 2) Comment cette représentation de la culture autochtone s’organise-t-elle dans son identité culturelle et dans son concept de soi ? ; 3) Comment son identité culturelle, son concept de soi et son expérience scolaire s’inter-influencent-ils ? Selon un devis de recherche qualitatif interprétatif, 10 participants ont été recrutés pour répondre à une entrevue semi-dirigée. Premièrement, un arrimage entre un désir de réussite personnelle et un désir de contribuer au bien-être de leur communauté et de leur culture a été observé chez les participants, ce que nous qualifions d’individualisme responsable. Deuxièmement, le concept de soi des participants était constitué de valeurs, d’aspirations et de désirs bien ancrés en eux. Ainsi, alors qu’un sentiment indéniable d’appartenance et de fierté les habitait concernant la culture autochtone, les étudiants éprouvaient une possibilité de faire des choix culturels (autochtones ou allochtones) cohérents avec leurs valeurs, aspirations et désirs individuels. Ce type d’identité culturelle, caractérisé par une liberté d’identification culturelle autochtone et allochtone, s’apparente au concept de biculturalisme. Troisièmement, leur identité culturelle, d’une part, et le sens qu’ils attribuent à leur expérience scolaire, d’autre part, sont cohérents l’une avec l’autre et sont d’importants constituants au plan identitaire. En conclusion, il semble donc que c’est entre autres à l’intérieur de leur concept de soi, de leur identité culturelle du sens de leur expérience scolaire qu’ils puisent pour avoir la motivation et la persévérance nécessaires à leur réussite scolaire.

Lien

https://constellation.uqac.ca/4642/
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7