Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Cour des comptes (2018). L'éducation prioritaire.Rapport d'évaluation d'une politique publique. Paris, France : Cour des comptes.

Résumé

La massification de l’enseignement scolaire a été amorcée par la prolongation de la scolarité obligatoire à 16 ans en 1959. Elle visait l’élévation du niveau général de formation des nouvelles générations. La création du collège unique en 1975 devait aussi concourir à cet objectif en organisant de façon indifférenciée la scolarité jusqu’au diplôme national du brevet. Pourtant, les résultats des élèves sont restés très inégaux, ces écarts, largement liés à l’origine sociale, étant accentués dans les écoles et les collèges à forte concentration d’élèves issus de milieux sociaux défavorisés.

Par l’octroi de moyens supplémentaires et spécifiques, l’éducation prioritaire devait permettre, à partir de 1981, de contrebalancer l’effet sur les résultats scolaires des inégalités socio-culturelles et de l’absence de mixité sociale.

Cette politique a alors constitué une innovation : elle adaptait le principe d’égalité devant les services publics, entendu jusqu’alors comme un principe d’indifférenciation, pour tenir compte des caractéristiques spécifiques des usagers du service public. Elle visait ainsi à l’équité1. Comme la politique de la ville, qui en est contemporaine, elle est emblématique des nouveaux modes d’action publique introduits au cours de cette période. Même si leurs périmètres ne sont pas strictement superposables, les interactions entre ces deux politiques sont d’ailleurs multiples, l’école assurant d’autant mieux ses missions qu’elle s’insère dans un environnement territorial favorable.

Lien

https://www.ccomptes.fr/system/files/2018-10/20181017-rapport-education-prioritaire.pdf
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7