Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Nadeau, S. (2018). L'effet de facteurs du milieu familial et du climat de classe perçu par les élèves sur le risque de décrochage scolaire d'élèves du secondaire dans une perspective orientée vers la résilience scolaire. Thèse de doctorat inédite, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Québec.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Dans la visée d’augmenter le taux de diplomation chez les élèves du secondaire, d’importantes ressources sont investies pour identifier les facteurs liés au risque de décrochage scolaire (Sheriff, Arellano et Carrier, 2005). Par contre, puisque certains élèves réussissent à obtenir leur diplôme malgré qu'ils soient exposés à ces facteurs (Harvey, 2007), il est pertinent d'identifier les amortisseurs ainsi que les expériences de ces élèves qui ont joué un rôle de prévention face au décrochage scolaire (Hickman, Bartholomew, Mathwig et Heinrich, 2008). L’objectif général de cette recherche est de décrire l’effet de facteurs du milieu familial, soit le style parental et la participation des parents au suivi scolaire, et du climat de classe perçu par les élèves sur le risque de décrochage scolaire d’élèves du secondaire dans une perspective orientée vers la résilience scolaire. Ce devis de recherche mixte a été mené auprès d’élèves (n = 84) du premier cycle d’une école secondaire située dans un quartier socioéconomique défavorisé. Dans un deuxième temps, un sous-échantillon d’élèves (n = 18) s’étant adaptés positivement au cours de la dernière année, selon la perception d’acteurs intervenant auprès d’eux, ont été rencontrés. Les résultats suggèrent que l’encadrement et l’engagement des parents ainsi que les interactions parents-adolescent axées sur le quotidien scolaire permettent de prédire la variance du risque de décrochage scolaire. Le climat de classe perçu par les élèves permettrait également de prédire la variance du risque de décrochage scolaire. Lorsque la contribution relative des facteurs du milieu familial et du climat de classe est examinée, seuls les interactions parents-adolescent axées sur le quotidien scolaire et le climat de classe perçu par les élèves permettent de prédire le risque de décrochage scolaire. Enfin, l’analyse du discours des élèves s’étant adaptés positivement a permis l’émergence de processus interactionnels se regroupant autour de six thématiques : un discours intégré issu du milieu familial, le soutien d’un enseignant, une passion alimentée par le contenu d’un cours, l’appartenance à un groupe-programme, la présence d’un environnement encadrant et la vision de l’avenir. Cette recherche a comme principale retombée scientifique l’approfondissement de la compréhension des processus transactionnels entre le contexte environnemental et l’élève à risque de décrochage scolaire vivant une adaptation positive. Sur le plan social, elle permet de conscientiser les enseignants et les parents quant à l'apport de l'école et de la famille au regard de l’adaptation de l’élève à risque de décrocher afin de favoriser une mobilisation concertée de ces acteurs.

Lien

https://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/11960
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7