Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Morales Gomez, M. A. (2018). Analyse des pratiques effectives d’enseignement primaire de la langue d’enseignement en milieu défavorisé de la ville de Santiago du Chili. Thèse de doctorat inédite, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Québec.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Cette recherche, de type descriptif et exploratoire, porte sur les pratiques d’enseignement de la langue d’enseignement mises en œuvre par quatre enseignants en milieu défavorisé de la ville de Santiago du Chili. Plus spécifiquement, du point de vue des actions de ces enseignants, cette étude de cas multiples vise à dégager les finalités associées à l’enseignement de la langue d’enseignement au primaire, à identifier les objets d’enseignement privilégiés, à dégager la structuration suivie par l’enseignant et à identifier les dispositifs d’enseignement et d’évaluation dans l’enseignement de cette discipline. Pour y parvenir, nous avons procédé à de l’observation directe en classe (enregistrements vidéoscopiques), complétée par des entrevues individuelles de planification et de postaction (avant et après les observations). L’analyse des données a été soutenue par un système catégoriel mixte, c’est-à-dire sur un système des catégories résultant de la confrontation entre les éléments opératoires provenant du cadre conceptuel et les éléments significatifs émergeant de l’analyse même. Les résultats obtenus démontrent que les enseignants attribuent la première importance à la discipline de la langue d’enseignement par rapport aux autres disciplines du curriculum scolaire, mais lui accordent aussi une visée instrumentaliste : la discipline de langue favorise la réussite des élèves à l’école et dans la société, négligeant par là sa visée transformatrice de la pensée chez l’élève. Concernant les objets d’enseignement, les observations effectuées auprès des enseignants montrent qu’il existe une prédominance de la dimension opératoire de la discipline, particulièrement pour les savoirs rattachés à l’enseignement de la lecture. Quant au cheminement des activités poursuivies par les enseignants, nos résultats révèlent une structure promouvant un circuit didactique dogmatique, mais en cours de transformation. Nous constatons également que pour présenter les contenus propres à la discipline en question, les enseignants utilisent une démarche axée sur les opérations cognitives soit de lecture, soit d’écriture. Cependant, quoiqu’ils mettent en évidence des pratiques visant le développement de compétences langagières chez les élèves, les pratiques traditionnelles ne sont pas absentes, et les enseignants représentent les principaux acteurs des séances analysées. Ces résultats viennent ainsi remettre en question la place et le rôle octroyé aux élèves dans la construction des savoirs. Finalement, nous observons que les enseignants utilisent divers moyens pour soutenir leurs pratiques enseignantes. Néanmoins, leur utilisation est plutôt linéaire et les dispositifs d’évaluation sont totalement absents des séances observées.

Lien

http://hdl.handle.net/11143/14093
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7