Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Dick, G. (2018). Les injustices épistémiques en démocratie : comment nuisent-elles aux objectifs de justice et d’inclusion?. Mémoire de maîtrise inédit, Université de Montréal, Montréal, Québec.

Résumé

Dans le contexte de la démocratie délibérative, le fait que la contribution à la délibération de certaines personnes puisse être écartée du simple fait de leur appartenance à un groupe social donné constitue un problème, particulièrement en ce qui a trait à la qualité de la délibération, mais également aux conditions de justice des participant-es. Les injustices épistémiques, qui sont une type d’injustice contraignant l’agentivité épistémique des participant-es, constituent un problème particulier, en affectant à la fois la qualité de la délibération, le développement de soi des participant-es et la possibilité de participer à leur autodétermination. En effet, ces dernières conditions sont pour Iris Marion Young les conditions de justice que la démocratie doit pouvoir contribuer à assurer. Le présent mémoire cherche donc à démontrer que les injustices testimoniales et herméneutiques, définies chez Miranda Fricker, l’oppression épistémique selon la définition qu’en donne Kristie Dotson, l’exploitation épistémique , telle que définie par Nora Berenstain et l’ignorance active, un concept discuté chez Linda Martin Alcoff, Charles W. Mills et José Medina, participent de la domination herméneutique telle que définie par Amandine Catala, et nuisent ainsi à la qualité de la délibération démocratique et aux conditions de justice qu’elle vise. 

In the context of deliberative democracy, the fact that participants’ contributions can be dismissed simply due to their belonging to a certain social group constitutes a problem, particularly to the quality of the deliberation, but also to the participants’ conditions of justice. Epistemic injustices, a type of injustice denying a participant’s full agency as a knower and contributor to knowledge production, constitutes a specific problem, both affecting the quality of deliberation processes, and the conditions of self-development and self-determination. These conditions are the conditions of justice that democracy should be able to ensure. This present thesis attempts to demonstrate that testimonial and hermeneutical injustices (defined by Miranda Fricker), epistemic oppression (defined by Kristie Dotson), epistemic exploitation (defined by Nora Berenstain), and active ignorance (defined by Linda Martin Alcoff, Charles W. Mills, and José Medina), contribute to hermeneutical domination (defined by Amandine Catala) in the context of deliberative democracy, thus harming the quality of democratic deliberation and affecting negatively the conditions of justice that are its aim.

Lien

https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/20699
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7