Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Godin, S. (2018). Analyse sociologique des enseignants du primaire de Rouyn-Noranda en lien avec leur motivation de choix de carrière et leur origine sociale. Mémoire de maîtrise inédit, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Québec.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Ce projet de maîtrise porte sur l’origine sociale des enseignants du primaire oeuvrant dans la région de Rouyn-Noranda (Québec) ainsi que les motivations quant à leur choix de carrière. Nous voulons comprendre les raisons pour lesquelles les enseignants choisissent ce métier. L’effet du genre, de la motivation du choix de carrière, de l’origine sociale, de la réussite scolaire et du contexte sociohistorique nous intéressent particulièrement. Plusieurs recherches témoignent que les choix d’orientation scolaire et professionnelle sont influencés par le contexte social et par le statut social des parents (Baby, 1966a; Blau, P. M. et Duncan, 1967; Berlin, N., et al., 2012). En effet, le milieu social dans lequel évolue un individu affecte ses aspirations professionnelles en fonction des ressources (humaines, financières, culturelles, etc.) mises à sa disposition. Donc le milieu social peut soit encourager ou limiter les attentes de la personne, ce qui signifie que si un individu provient d’un milieu social favorisé, il a plus de chance d’accéder à un haut niveau d’étude tel que l’université (Berlin, 2012; Bujold et Gingras, 2000; Trottier et Turcotte, 2004). De plus, l’environnement socioéconomique est un facteur important dans la réussite scolaire puisque les enfants originaires de classes favorisées réussissent mieux à l’école et sont, de ce fait, moins confrontés au décrochage scolaire (Campeau, 2009). En somme, les trajectoires scolaire et professionnelle sont fortement influencées par l’origine sociale de l’individu (Bourdieu et Passeron, 1970; Boudon, 1973; Cacouault-Bitaud et Oeuvrard, 2009). Notre recherche se fonde sur les travaux sociologiques de Pierre Bourdieu et de son collaborateur Jean-Claude Passeron (1964; 1970; 1979; 1980), lesquels constituent notre cadre théorique. Nous pouvons établir plusieurs liens avec les concepts élaborés par Bourdieu soit les diverses formes de capital, le sens pratique, l’habitus et le champ. Nous posons l’hypothèse « que les enseignants du primaire oeuvrant à Rouyn-Noranda sont motivés à devenir enseignant pour connaître une certaine ascension sociale ». En fait, comme il sera explicité dans la problématique, la profession enseignante semble être un métier de classe moyenne au Québec (Fédération des Collèges Classiques, 1959; Jomphe 1963 ; Tardif, 2013; Tremblay, 1998;) et les motivations à exercer cette profession s’apparentent essentiellement à une forme de promotion sociale. Nous avons employé l’entrevue semi-dirigée pour récolter les données. Les entretiens avec deux enseignants et huit enseignantes du primaire nous ont permis de déterminer leur origine sociale, les formes de capital qui les définissent et les motivations quant à leur choix de carrière. En dernier lieu, les données ont été analysées par un procédé de double analyse tel qu’utilisé par Beaupré (2011), c’est-à-dire en considérant à la fois les dimensions objectives et subjectives assurant une cohérence avec notre cadre théorique inspiré de Pierre Bourdieu. En fait, Beaupré (2011) utilise deux méthodes d’analyse soit l’analyse structurale et l’analyse phénoménologique et nous croyons que cette combinaison permet d’accéder à deux niveaux d’analyse à la fois. La première méthode, quant à elle, sert à dégager un modèle de base tandis que la seconde permet de faire émerger des typologies ainsi que d’autres éléments insoupçonnés à partir des perceptions des informateurs.

Lien

http://depositum.uqat.ca/793/
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7