Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Boisvert, M. (2018). Représentations grammaticales sur le verbe construites par des élèves issus de milieux socioéconomiquement défavorisés en transition primaire-secondaire. Mémoire de maîtrise inédit, Université du Québec à Trois-Rivières, Trois-Rivières, Québec.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Certaines études ont montré que les élèves issus de milieux socioéconomiquement défavorisés rencontrent des difficultés plus marquées dans la disciplinefrançaisque leurs pairs de milieux plus aisés (Conseil supérieur de l'éducation,2016;Desrosiers&Tétreault,2012; ministère de l'Éducation du Québec, 2005). Cela est particulièrement vrai lors de la transition primaire-secondaire,qui incarnerait un moment de vulnérabilité pour cette population d'élèves relativement à leurs apprentissages grammaticaux (Manesse&Bégin,2009),si bien que certains acquis ne seraient pas consolidés à la fin du primaire.Plus spécifiquement, la réalisation graphique du verbe constituerait un nœud de difficultés pour cette population d'élèves (Totereau, Brissaud,Reilhac&Bosse,2013).Afin d'élaborer des dispositifs didactiques relatifs à cette notion, certains chercheurs recommandent de prendre en compte les représentations grammaticales des élèves (Calame-Gippet,2008;Cogis,2005;Fisher,2004). Dans une perspective constructiviste,il s'agit d'un ensemble structuré de savoirs et de savoir-faire grammaticaux qui orientent la production orthographique (Cogis,2005;Geoffre,2015).

Seulement,les écrits scientifiques en disent encore bien peu,à notre connaissance,sur les représentations grammaticales sur le verbe construites par les élèves issus de milieux socioéconomiquement défavorisés en transition primaire-secondaire,alors que de telles données pourraient nourrir la réflexion didactique concernant l'enseignement et l'apprentissage de cette notion dans ces milieux.L'étude a donc cherché à répondre à cette question, en poursuivant deux objectifs: 1) décrire les représentations grammaticales sur le verbe d'élèves issus de milieux socioéconomiquement défavorisés en transition primaire-secondaire et 2) comparer ces représentations.

Pour y parvenir,une étude multicas a été conduite (Gagnon,2005;Roy,2016) auprès de six élèves de première secondaire fréquentant une école socioéconomiquement défavorisée.Àpartir des données linguistiques issues d'une dictée diagnostique,d'un test de connaissances grammaticales, d'une phrase donnée,d'une tâche de réécriture et d'un entretien métagraphique,nous avons procédé à une analyse qualitative. Dans un premier temps,six portraits grammaticaux ont été dressés pour rencontrer le premier objectif. Dans un deuxième temps, nous avons comparé les représentations grammaticales sur le verbe des participants, afin de faire ressortir des similitudes et des singularités.

Les résultats révèlent que les participants ont construit des représentations grammaticales hétérogènes,celles-ci étant traversées de variations intra-individuelles et interindividuelles. L'analyse a montré que les participants ont une maitrise peu assurée des marques de personne et de mode-temps,maitrise essentielle pour orthographier le verbe. Ils ont également une connaissance peu opératoire du fonctionnement des temps composés. En somme,les participants sont sensibles aux fréquences d'occurrence et développent de nombreux automatismes,qui les mènent parfois vers des réussites dans les temps simples,mais qui s'avèrent peu efficaces dans les temps composés.Leurs représentations grammaticales sont en construction;des décalages sont perçus entre leurs acquis et les prescriptions des programmes d'études (ministère de l'Éducation,du Loisir et du Sport,2011).

En conclusion,l'interprétation des résultats met l'accent sur la nécessité de la prise en compte des représentations grammaticales,de l'enseignement systématique du fonctionnement des temps composés et de l'enseignement conjoint du système de la conjugaison et de celui des accords verbaux.

Lien

http://depot-e.uqtr.ca/8429/
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7