Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Lemieux, O. (2019). Analyse des sources de controverses entourant les réformes de programmes d'histoire du Québec au secondaire (1961-2013). Thèse de doctorat inédite, Université Laval, Québec, Québec.

Résumé

Prenant pour point de départ la controverse de 2006 qui touche au programme d’Histoire et éducation à la citoyenneté de deuxième cycle du secondaire, cette thèse porte sur les finalités et les enjeux associés à l’enseignement de l’histoire du Québec. Plus précisément, elle jette un regard sur les sources de controverses qui entourent les réformes des programmes d’histoire du Québec au secondaire depuis la mise sur pied de la Commission Parent (1961) jusqu’à la création du Comité Beauchemin-Fahmy-Eid (2013), et ce, en se penchant sur trois principales étapes, soit la consultation, l’élaboration de programme et les réactions et/ou l’évaluation. Notre analyse s’appuie sur dix-huit entrevues menées auprès d’acteurs-clefs et sur un corpus formé d’archives de fonds publics et privés, de mémoires déposés dans le cadre des consultations publiques, de documents officiels et d’articles de journaux. Pour analyser ce corpus, nous nous appuyons sur un modèle identifiant les principaux enjeux au cœur de la controverse de 2006, chacun au centre d’une confrontation entre deux référentiels globaux ou sectoriels. Ce modèle, de même que les cadres d’analyse qui permettent d’observer le jeu politique entourant l’élaboration de programmes, s’inscrivent dans le champ des approches cognitive et néo-institutionnaliste de l’analyse des politiques éducatives. Enfin, nos résultats permettent de penser que si certaines controverses entourant les programmes d’histoire du Québec au secondaire sont provoquées par un décalage entre les référentiels demandés par les acteurs intéressés à ce domaine et les référentiels qui sous-tendent les documents officiels, certaines découlent davantage de problèmes d’ordre organisationnel, structurel, professionnel et matériel, par exemple le nombre d’heures consacré à son enseignement. Cela nous conduit en dernier lieu vers une réflexion sur la source des changements de référentiels dans notre société. Mots-clefs : enjeux et finalités de l’enseignement de l’histoire ; cycle politique des programmes d’histoire ; analyse des politiques éducatives ; groupes d’intérêt ; opinion publique ; histoire de l’éducation

Lien

https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/34773
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7