Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Kettner, J. P. (2014). Teacher agency, collaborative communities, and school-based change. Thèse de doctorat inédite, Université McGill, Montréal.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

The study presented in this dissertation examines the process of change in 39 elementary schools as they participated in the implementation of a board-wide balanced literacy initiative. The study focuses specifically on the perspectives of school personnel—teachers, principals, and literacy facilitators—after one year of implementation as staff engaged with the requirements of new pedagogical practices and increased collaboration. The study has several goals: (a) to better understand the nature and role of teacher agency in a change process; (b) to examine the role of professional collaboration in teacher learning and acceptance of change; (c) to add to our understanding of resistance to change processes; and (d) to examine what factors seem to be consistently present in schools that embrace change more easily. The study made use of complexity theory and structuration theory as a way of framing an understanding of the change—or the lack of change—that occurred within the complex social environments of schools. Findings suggest that teacher agency played a notable role in the change process where it occurred, but also demonstrated the need to consider teacher agency in more complex ways. Teacher resistance to the changes that were being implemented was less significant than was expected, but, like agency, showed a complexity that suggests attention to this area is a vital component of school-based change. The study also found that participants felt more positive about change in environments characterized by professional collaboration, and environments in which administrators were active learning partners with teachers.

L'étude présentée dans cette thèse porte sur le processus de changement initié dans 39 écoles primaires alors qu'elles participaient à la mise en œuvre d'une initiative en littératie équilibrée lancée par la commission scolaire. L'étude se concentre spécifiquement sur le personnel de l'école – enseignant(e)s, directeur(trice)s et facilitateur(trice)s – à la suite de première année de mise en œuvre de l'initiative alors que le personnel impliqué fait face aux exigences de nouvelles pratiques pédagogiques et aux attentes d'une collaboration accrue. L'étude a plusieurs buts: (a) mieux comprendre la nature et le rôle de l'enseignant(e) en tant que vecteur de changement; (b) examiner le rôle de la collaboration professionnelle dans la formation continue et l'acceptation du changement; (c) parfaire nos connaissances quant à la résistance face aux processus de changement; (d) identifier les facteurs présents dans les écoles qui réagissent mieux au changement. L'étude s'est inspirée de la théorie de la complexité et de la théorie de la structuration pour guider la compréhension du changement – ou l'absence de changement – survenu à l'intérieur du complexe tissu social des écoles. Les résultats suggèrent que les enseignant(e)s, en tant que vecteurs de changement, ont joué un rôle notable là où des transformations se sont produites, mais cela soulignent aussi le besoin de considérer ce rôle de façon plus détaillée. La résistance manifestée par les enseignant(e)s face aux changements mis de l'avant a été moins importante qu'escompté, mais au même titre que le concept de vecteur de changement, elle s'est avérée être un élément essentiel dans le processus de changement en milieu scolaire. L'étude a aussi démontré que les participant(e)s réagissaient de façon plus positive face au changement dans des milieux où la collaboration professionnelle était présente et où les administrateur(trice)s participaient au processus d'apprentissage, aux côtés de leur enseignant(e)s.

Lien

http://digitool.Library.McGill.CA:80/R/-?func=dbin-jump-full&object_id=121128&silo_library=GEN01
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7