Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Émond, G. (2015). Enseigner avec son corps : étude exploratoire sur le corps vécu d'enseignants en formation initiale. Mémoire de maîtrise inédit, Université du Québec à Montréal, Montréal.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

La présente étude porte sur le corps vécu d'enseignants en formation. Elle s'attarde aux liens entre la perception du corps vécu et la perception de la pratique enseignante. Peu de recherches ont été conduites à ce jour sur le corps vécu des enseignants (Berger, 2009a). La plupart des programmes de formation des enseignants l'incluent timidement, héritiers d'une longue tradition de séparation du corps-esprit.

Une recherche qualitative exploratoire de type humaniste se déploie avec 26 enseignantes-stagiaires de niveau primaire. La collecte de données, d'inspiration phénoménologique, s'effectue en trois étapes. Des ateliers, inspirés de méthodes d'éducation somatique, sont offerts aux enseignantes, à l'université, avant le début de leur stage. Elles participent ensuite à des groupes-focus, pendant leur stage et à des entretiens d'explicitation (Vermersch, 2003), à l'issue de leur stage. Les données font enfin l'objet d'une analyse thématique (Paillé et Mucchielli, 2012).

Dans la lignée épistémologique de la pédagogie de l'expérience de Dewey (1929), la recherche s'inspire de travaux sur le corps vécu avec des enseignants (Elbaz-Luwisch 2014, 2005; Estola, 2003; Syrjala, 2002). Elle inclut les apports du sociologue, Evans (2009), et philosophe de la corporéité (embodiment), Johnson (2007), qui instituent les liens entre fonctions corporelles, cognition et relation à l'environnement. Elle positionne enfin ces approches en parallèle des modèles de formation des enseignants de Korthagen et al. (2013).

L'enseignante-stagiaire est considérée tant dans sa dimension phénoménologique, que dans son appartenance aux réalités sociales. Le corps vécu y est défini comme l'ensemble des signaux-sensations (physiques, émotionnels, cognitifs) accessibles à la personne et est compris comme synonyme du soma (Hanna, 1986).

L'analyse de données révèle l'importance de la perception du corps vécu, lors des activités de régulation de l'action. Elle met en lumière le rôle de la perception du couple corps vécu/pratique enseignante, en tant que conditions facilitant la cohérence interne-externe de l'enseignante-stagiaire. La recherche conclut par une remise en question du paradigme dominant en éducation, basé sur la rationalisation cognitive des actions. Elle propose une approche holistique pour la formation des enseignants, s'appuyant sur une conception du corps écologique de l'enseignant.

MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Corporéité, Corps vécu, Éducation somatique, Formation initiale des enseignants, Pratique enseignante, Pratiques réflexives.

Lien

http://www.archipel.uqam.ca/7305/
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7