Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Koubeissy, R. (2015). Une étude multicas des pratiques de soutien des enseignants du primaire auprès d’élèves immigrants. Thèse de doctorat inédite, Université de Montréal, Montréal, Québec.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Cette recherche a pour but d’étudier les pratiques enseignantes de soutien auprès des élèves immigrants récemment arrivés au Québec, ne maîtrisant pas le français et intégrés dans des classes ordinaires au primaire. Pour ce faire, nous avons mené une recherche de type qualitatif avec deux enseignantes et leurs trois élèves immigrantes. Afin de documenter les pratiques de soutien en contexte réel de la classe, comprendre les raisons des enseignantes à l’égard du soutien et le point de vue des élèves, nous avons procédé à des observations de classe et à des entrevues individuelles générales et spécifiques avec les participantes, en plus de consulter certaines productions écrites des élèves immigrantes participantes. La présentation des données prend la forme d’une étude multicas décrivant les pratiques de soutien mises en place par chacune des deux enseignantes à partir de 22 séquences de soutien qui ont été décrites en tenant compte du contexte de chaque classe, puis analysées à la lumière de deux cadres théoriques complémentaires, le cadre d’analyse du travail enseignant et l’approche sociohistorico-culturelle. Les résultats de cette recherche mettent en exergue le sens de la pratique enseignante de soutien qui se coconstruit dans les interactions entre l’enseignante et l’élève, selon leurs apports mutuels, et selon les facteurs de la classe. L’analyse des raisons des enseignantes à l’égard du soutien montre que devant les difficultés des élèves immigrantes anticipées, constatées ou signalées, les enseignantes prennent des décisions pour prendre ces difficultés en considération, les traiter et mettre en place des pratiques de soutien. Les décisions des enseignantes découlent d’un processus de négociation interne entre la prise en compte des difficultés, notamment imprévues, et le maintien de leurs tâches prescrites, tout en considérant les facteurs contextuels de la classe. Le processus de négociation se poursuit et se déplace ensuite entre l’enseignante et l’élève, lesquelles construisent le sens de soutien à travers leurs interactions. Les concepts empruntés de l’approche sociohistorico-culturelle nous permettent de comprendre la relation dialectique entre l’élève et l’enseignante lors des interactions. Les deux s’ajustent l’une par rapport à l’autre dans le but d’arriver à un consensus sur le sens de la difficulté. De ce fait, la pratique enseignante de soutien est construite suite aux négociations entre l’élève et l’enseignante, mais aussi suite à la négociation interne de l’enseignante, et ce, dépendamment des facteurs du contexte. Notre recherche a contribué à apporter cette clarification sur la manière d’appréhender les pratiques enseignantes de soutien en contexte de classe ordinaire. 

 

This research studies teaching practices that support immigrant students recently arrived in Quebec. In most cases, those students have limited French proficiency and are required to be integrated into regular primary classes. A qualitative study was conducted with two teachers and their three immigrant students. Data collection was based on: 1) Classroom observation that allowed for documenting teaching support practices in real classroom context, 2) One to one interviews with teachers to understand their reasons when applying their supporting practices, 3) One to one interviews with students to comprehend their points of view regarding teaching support practices. Furthermore, some of the student’s written work was analysed. The research data is presented using a multi-case study that describes teaching practices for each participating teacher. For each case-study, the data was categorised based on twenty two supporting sequences described in regards to the context of each class. Then, the data was analysed using two theoretical complementary approaches: the teaching work analysis framework, and the cultural-historical approach. The results of this research emphasize on the significance of teaching practice that is co-constructed by collaborative interactions occurring between the teachers and their students. These interactions are defined by students and teachers mutual contributions correlated to specific classroom factors. The analysis of teacher’s reasons shows that implementing and processing of teaching support practices are influenced by the decisions that teachers must make momentarily when they encounter a student difficulty. Teachers’ decisions result from an inner negotiation process. Teachers have to choose quickly between implementing supporting practices and maintaining their on-going prescribed tasks. This negotiation process is continued between the teacher and the student during their interactions in order to co-construct the support practice. The concepts borrowed from historical-cultural approach facilitate understanding the dialectical relationship between the student and the teacher during their interfaces. Both the teacher and the student adjust their behaviors towards each other to re-define the meaning of difficulty. Consequently, teaching support practices are shaped concurrently by the teacher’s inner negotiation process and the external negotiation with their students, and also influenced by the context factors of the class. This research main contribution is reinforcing and developing our understanding to teaching practices of support in the context of the regular classroom. 

Lien

http://hdl.handle.net/1866/12052
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7