Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Yachison, S. (2018). University students’ reactions to a peer’s cheating behavior. Thèse de doctorat inédite, McGill University, Montreal, Quebec.

Catégorie

Mémoires et thèses

Résumé

Dans la littérature scientifique, malgré que les recherches sur les infractions académiques existent depuis la fin des années 1920, ces études se sont davantage intéressées sur les étudiants universitaires coupables du plagiat et sur les raisons de leur comportement. Très peu d’études existent actuellement sur la compréhension des personnes témoin des infractions académiques et sur l’identification des facteurs pouvant influencer leurs décisions de divulguer ou dissimuler ce genre d’événement. Le présent projet de recherche explore la réaction des étudiants témoins d’une infraction académique dans un contexte expérimental. Les participants ont observé un acteur tricher pendant un examen avant d’être questionné sur les faits de l’événement. Les résultats suggèrent qu’alors que la majorité des étudiants n’ont pas spontanément rapporté l’infraction, ils étaient plus susceptibles de divulguer les faits face à des questions directes liées à l’incident. Les résultats révèlent aussi que différentes formes de notation influence la réaction des étudiants par rapport à l’infraction d’un pair de façon significative, mais, ce, seulement chez les étudiantes. En somme, la présente étude comporte des implications importantes pour les intervenants scolaires en offrant un plus grand aperçu des perceptions d’étudiants universitaires témoins d’infractions académiques et les facteurs qui influencent leur divulgation d’un tel incident. Mots-clés: divulgation des pairs, plagiat, éducation postsecondaire, infractions académiques.

While academic dishonesty has been a topic of inquiry since the late 1920’s, research in this area has largely focused on the perpetrators of cheating and understanding why they cheat. Relatively little consideration has been given to understanding the reactions of those who witness cheating and identifying the factors that influence student observers’ decisions to either report or withhold information about this kind of transgression. The current study investigated university students’ reactions to an observed act of cheating in an experimental paradigm. Participants witnessed a confederate cheat during an exam and were subsequently questioned. The results suggest that while the vast majority of students did not voluntarily report the incident, most do so once they are asked relatively direct questions about the event. The findings also reveal that different grading scenarios significantly influences students’ reactions to a peer’s cheating behavior; yet, additional analyses indicate that this effect applies to female students only. The current study has important implications for school professionals in that it provides greater insight into university students’ actual reactions to an observed act of cheating and the factors which make their decision to report the incident more or less likely. Keywords: peer reporting, cheating, higher education, academic dishonesty.

Lien

http://digitool.library.mcgill.ca/R/-?func=dbin-jump-full&current_base=GEN01&object_id=150793
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7