Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Homsy, M., Lussier, J. & Savard, S. (2019). Prioriser l’essentiel : Qualité de l'enseignement et pénurie d'enseignants: L'État doit miser sur l'essentiel. Montréal, Québec : Institut du Québec.

Résumé

L’éducation est un vecteur essentiel de développement économique et de justice sociale . L’accès à une éducation de qualité est la garantie d’une société qui favorise l’égalité des chances et l’atteinte du potentiel de tous . Pour un gouvernement préoccupé par l’avenir du Québec, peu de décisions sont plus importantes que le choix des politiques publiques en matière d’éducation .

S’il serait exagéré de prétendre que le réseau d’éducation est en crise, des défaillances sérieuses sont néanmoins apparues au cours des dernières années . De tous ces enjeux, le plus grave est sans contredit le décrochage et la sous-diplomation chronique des élèves québécois . Malgré des investissements importants au cours de la dernière décennie, le taux de diplomation ne s’est pas réellement amélioré au Québec . Selon les dernières données disponibles, seulement 69,3% des élèves québécois des réseaux public et privé (et 54,2% des garçons du réseau public francophone) obtiennent leur diplôme d’études secondaires dans les délais . En Ontario, le chiffre comparable est de 81,2% .

La bonne nouvelle, c’est que la recherche des dernières décennies indique la voie à suivre: pour améliorer la performance des élèves et freiner le décrochage, il faut miser sur l’enseignement de qualité . La mauvaise nouvelle, c’est que le système d’éducation du Québec néglige actuellement cet enjeu .

Les déficiences du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) touchent plusieurs aspects du parcours des enseignants, de l’encadrement de la qualité et de la prévision des effectifs et des ressources . Alors qu’ils constituent la véritable pierre d’assise d’un réseau d’éducation de qualité, l’admission des candidats à l’enseignement au Québec est peu sélective ; la formation est peu axée sur les contenus disciplinaires; les jeunes enseignants héritent des classes les plus difficiles – qui sont de plus en plus exigeantes dans le réseau public régulier – ; ils bénéficient rarement d’accompagnement lors de leurs premières – et cruciales – années de travail; ils ne sont pas évalués et n’ont pas à participer à des activités de formation continue .

L’absence de données publiques, de planification et de prévisions, de même que le manque actuel d’enseignants dans certaines écoles du Québec, témoignent de cette gestion inadéquate, qui mérite des correctifs à court terme .

Lien

https://www.institutduquebec.ca/recherches/recherche/qualitedelenseignement
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7