Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Publication

Ammar, A. (2019). La rétroaction corrective en écriture en L2 : effets de la technique, du niveau de l'apprenant, du genre et du type de l'erreur. Québec, Québec : FRSC.

Catégorie

Rapports

Résumé

Le développement de la compétence à écrire en langue seconde (L2) est, en grande partie, tributaire de la maîtrise des conventions linguistiques de la langue cible.

Les chercheurs soutiennent que la rétroaction à l'écrit (RC) promeut la précision langagière et contribue, par conséquent, à l'apprentissage de la langue seconde et au développement de la compétence.

Dans leur étude effectuée pour décrire les pratiques rétroactives des enseignants du français langue d'enseignement (L1) et langue seconde (L2) au Québec, Ahlem Ammar, Daniel Daigle et Pascale Lefrançois rapportent que la majorité de la RC fournie est indirecte (incitant les apprenants à s'autocorriger) et que la RC directe (reformulant l'erreur de l'apprenant) est parfois utilisée pour corriger les erreurs syntaxiques. Il importe d'informer les enseignants sur les effets de leurs pratiques rétroactives sur l'apprentissage de la L2.

À cause de différentes limites méthodologiques, la recherche antérieure ne fournit pas de réponses concluantes d'où la pertinence de la présente étude qui vise à évaluer les effets de trois techniques de RC, dont deux indirectes – soulignement ou soulignement + indice métalinguistique - et une directe – fournir la forme correcte sur l'apprentissage du français langue seconde. Vu l'importance de la révision dans l'écriture, les effets de deux conditions de révision (individuelle ou collaborative) sont étudiés.

Finalement, à la lumière de la recherche indiquant que les effets de la RC sont modérés par des variables propres à l'apprenant et à la langue, le présent projet étudie les effets modérateurs du niveau de l'apprenant et du type de l'erreur.

De manière à répondre aux trois objectifs de la recherche, cinq classes de français langue seconde au secondaire, contexte enrichi, ont participé à cette étude quasiexpérimentale comprenant un pré-test, une intervention expérimentale, un posttest immédiat et un posttest différé.

Entre autres, les résultats indiquent qu'alors que les deux techniques indirectes favorisent les plus grands gains à court terme, le groupe soulignement + indice métalinguistique est le seul à avoir obtenu un changement en précision langagière à travers le temps. La révision collaborative permet un meilleur taux de détection et de réparation des erreurs que la révision individuelle. L'effet des techniques dépend du niveau de compétences langagières des apprenants.

Lien

http://www.frqsc.gouv.qc.ca/partenariat/nos-resultats-de-recherche/histoire/la-retroaction-corrective-en-ecriture-en-l2-effets-de-la-technique-du-niveau-de-l-apprenant-du-genre-et-du-type-de-l-erreur-blf8c7uz1578071961568
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7