Les Webinaires antérieurs

<- Retour

Le contact physique entre enseignants et élèves en temps de pandémie

Denis Jeffrey, Université Laval

16 juin 2020, 12 h à 12 h 45
Conférencier

Denis Jeffrey est professeur titulaire à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval. Il mène des recherches dans le champ de l’éthique enseignante, de la socio-anthropologie de l’adolescence et des rites sociaux. Il a récemment publié : Enseignants, tous à risque d’accusations criminelles (2020), Les solidarités humanistes (2018), Rites et identités (2018), Rites et Ritualisations (2018), Pour une éducation à la paix dans un monde violent (2017), Éthique et insubordination en éducation (2016), Penser l’adolescence (2016), Jeunes et djihadisme (2016), Laïcité et signes religieux à l’école (2015), L’éthique dans l’évaluation scolaire (2014).

Résumé

Les contacts physiques entre enseignants et élèves sont nombreux et variés. Les recherches montrent que les élèves en retirent plusieurs bénéfices. Toutefois, dans le monde scolaire québécois, les contacts physiques ne sont pas réglementés. C’est pourquoi les enseignants vivent quotidiennement le risque d’être poursuivis pour des voies de fait et des attouchements sexuels. Cela revient à pratiquer sa profession avec une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. L’enseignant Henri Fournier était affectueux avec ses élèves du primaire. Il a été accusé pour attouchements sexuels. Acquitté, il fut incapable de revenir à l’enseignement. L’enseignante en français du secondaire Hélène Guimont a touché l’épaule d’un élève pour l’interpeller. Elle a été accusée pour des voies de fait. Les commissions scolaires sont promptes à porter des accusations, même si les preuves tiennent sur peu de choses. Ce Webinaire vise à discuter des contacts physiques entre enseignants et élèves en temps de pandémie. Même si la distanciation corporelle est recommandée, il peut arriver qu’un enseignant doive toucher un élève pour le motiver, le consoler ou le discipliner. Comment doit-il alors agir pour éviter des accusations criminelles de voies de fait ou d’attouchement sexuel? Nous allons présenter des balises claires que tous les enseignants devraient connaître pour mieux se protéger contre de telles accusations.



Accompagner les étudiants à distance

Anastassis Kozanitis, Université du Québec à Montréal

9 juin 2020, 12 h à 12 h 45
Conférencier

Anastassis Kozanitis est professeur au Département de didactique de l'Université du Québec à Montréal depuis 2015. Il a aussi été conseiller pédagogique pendant plus de 10 ans à Polytechnique Montréal. Il enseigne aux futurs enseignants du niveau collégial et universitaire, notamment les stratégies et modèles d'enseignement, la gestion de classe et le soutien des apprentissages en formation à distance. Ses intérêts de recherche portent sur la motivation et l'engagement scolaire en contexte postsecondaire, ainsi que sur l'influence des interventions éducatives sur les apprentissages complexes dans les parcours professionnalisants.

Résumé

Le contexte actuel oblige plusieurs enseignantes et enseignants de revoir leurs pratiques pédagogiques, notamment par la mise à distance de leurs cours. Ce webinaire présentera d’abord quelques repères conceptuels, notamment les modalités et les structures de cours pour la formation à distance (FAD). Il proposera ensuite des pistes d’intervention aux défis de l’accompagnement et l’encadrement des étudiants à distance en s’appuyant sur la littérature scientifique reconnue.


Comment favoriser le bienêtre en enseignement en temps de pandémie?

Nancy Goyette, Université du Québec à Trois-Rivières

2 juin 2020, 12 h à 12 h 45
Conférencière

Nancy Goyette, Ph. D., est professeure en sciences de l'éducation à l'UQTR. Elle s'intéresse au bienêtre en enseignement et au concept de bienveillance dans les institutions éducatives. L'une de ses recherches, financée par le FRSC, explore la construction identitaire favorisant le bienêtre chez des enseignants novices en insertion professionnelle.

Résumé

Le bienêtre en enseignement est un phénomène complexe dont le sens est l'élément central qui contribue au développement professionnel des enseignants. L'arrivée de la pandémie a bouleversé certains repères contribuant à leur santé psychologique au travail. Comment gérer les incertitudes, les émotions quotidiennes et reprendre le contrôle de sa vie professionnelle en faisant preuve d’une attitude positive ? Nous explorons certains moyens pour s'adapter à la situation et enrichir leur construction identitaire.