Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Colloque en éducation

21e conférence biennale ACHÉ/CHEA 21st Biennial Conference

Description

Colloque de l'Association canadienne d'histoire de l'éducation (ACHÉ) / Canadian History of Education Association (CHEA)

Thème : Cent ans de stabilité et évolution de l’éducation, 1920-2020

 

En 1920, la station X-W-A (renommée CFCF) de la filiale canadienne de la Marconi, à Montréal, diffuse la première émission régulière en Amérique du Nord, un concert de la chanteuse Dorothy Lutton chanté depuis les bureaux de la Marconi elle-même. Le concert a connu un tel succès que de nombreux Canadiens se sont rués pour faire la queue à l’extérieur des magasins pour se procurer des radios pour leur foyer. La diffusion de la Marconi n’était qu’un des nombreux développements à marquer le début des années 1920 ; une décennie marquée par d‘importants changements économiques, sociaux, culturels et artistiques. L’enthousiasme de la décennie s’est propagé à travers l’éducation. L’âge de fin de scolarité obligatoire a été relevé dans plusieurs provinces afin d’élever les normes morales et de limiter l’emploi de mineurs. La commission Putman-Weir de la Colombie-Britannique a marqué le progressisme en matière d’éducation. La Saskatchewan a transféré la formation des enseignants à l’université, mettant ainsi l’enseignement sur la voie de la faculté d’éducation moderne. La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants a vu le jour pour coordonner les enseignants collectivement.

 

Les présentations à ce congrès vont réfléchir non seulement sur le dynamisme d’une décennie en pleine expansion (les années 1920), mais aussi à considérer la constance et l‘évolution de l’éducation qui ont caractérisé le siècle depuis (1920 à 2020). Nous invitons particulièrement les propositions ciblant n’importe quelles époques pendant ces années.

 

 

L’ACHÉ/CHEA réunit des historiens, des chercheurs communautaires, des étudiants, des enseignants, et des professionnels des musées pour étudier le passé éducatif sous l’angle interdisciplinaire. L’ACHÉ/CHEA définit généralement l’histoire de l’éducation de manière à inclure, sans s’y limiter, des cadres formels et informels d’enseignement et d’apprentissage (p. ex. programmes et pédagogie, de même que des groupes communautaires), approches sociales et culturelles de l’éducation (p. ex. d’organisation religieuses aux arts), l’étude des enfants et des jeunes (p. ex. les clubs de jeunes, la culture populaire), ainsi que la politique et la gouvernance de la scolarité (des biographies des leadeurs à l’analyse des documents de politique).

 

L’ACHÉ/CHEA reste ouverte aux propositions qui ne font pas partie du thème de la conférence qui touchent plus largement à l’histoire de l’éducation, au Canada et à l’étranger. Nous invitons les présentations individuelles et de groupe et nous encourageons particulièrement les étudiants des cycles supérieurs, les nouveaux chercheurs et les enseignants à soumettre leurs propositions.

 

Pour les propositions de communication individuelle :

 

·           Nom(s) de l’auteur(s);

·           Appartenance(s) institutionnelle(s) (le cas échéant);

·           Les coordonnées, y compris l’adresse électronique;

·           Un seul document qui contient : 1) un résumé de 250 mots comprenant le(s) nom(s) de l’auteur, le titre de la présentation, le sujet, l’approche et les conclusions; et 2) un curriculum vitae d’une page (max.) (pour chaque auteur) avec le nom, l’affiliation, le courriel de contact et les publications récentes et / ou les activités de recherche.

·           Les informations ci-dessus doivent être compilées dans un document Word ou PDF.

 

Pour les propositions de présentation de panel (3-4 personnes) :

 

·           Le nom de l’auteur coordonnateur et l’affiliation institutionnelle (le cas échéant);

·           Les coordonnées, y compris l’adresse électronique de l’auteur coordonnateur;

·           Un seul document qui contient : 1) une description de 100 mots du thème du panel, 2) un résumé de 250 mots pour chaque présentation (pas moins de 3 et pas plus de 4 panélistes) incluant le nom de l’auteur, le titre de la présentation, le sujet, l’approche et les conclusions; et 3) un curriculum vitae d’une page (max.) (pour chaque auteur) avec le nom, l’affiliation, le courriel de contact et les publications récentes et / ou les activités de recherche.

·           Les informations ci-dessus doivent être compilées dans un document Word ou PDF.

 

L’ACHÉ/CHEA invite également à participer à la session « Mille mots dans une image ». Nous accueillons les propositions qui consistent en une photographie d'un artefact, d'un lieu, ou d'une image accompagnée d’un bref article (maximum 1000 mots) analysant l’importance historique et la pertinence de l’image par rapport au thème de la conférence. L'image sera projetée lors de la présentation de l’article. Cette session extraordinaire aura lieu à l'ouverture du congrès dans la soirée du 22 octobre.

 

CHEA/ACHÉ 21st Biennial Conference

Theme: One Hundred Years of Educational Stability and Change, 1920-2020

 

In 1920, the Canadian Marconi Company station X-W-A (later CFCF) in Montreal gave the first scheduled radio broadcast in North America, a concert by vocalist Dorothy Lutton who sang from the Marconi factory itself. The concert was such a hit that many Canadians quickly lined up outside stores to buy radios for their homes. The Marconi Company broadcast was but one of the many developments that ushered in the 1920s, a decade marked by profoundly shifting economic, social, cultural, and artistic forces. The decade’s enthusiasm rippled through education. The school leaving age was raised in several provinces in a bid to elevate moral standards and curtail juvenile employment. British Columbia’s Putman-Weir Commission struck a resonant note for educational progressivism. Saskatchewan transferred teacher education to the university, setting teaching on a path to the modern faculty of education. The Canadian Teachers’ Federation was formed to organize teachers collectively.

 

Presentations at this conference will reflect not only on the dynamism of an expansive decade (the 1920s) – but will also consider the educational constancy and change that have characterized the century since (1920 to 2020). We especially invite proposals focussing on any of the eras within this timespan. 

 

The Canadian History of Education Association/Association canadienne d’histoire de l’éducation brings together students, educators, teacher educators, scholars, and community-based researchers to study the educational past from interdisciplinary perspectives. CHEA/ACHÉ broadly defines the history of education to include, but not be limited to, formal and informal settings for teaching and learning (e.g. curricula and pedagogy, as well as community groups), social and cultural approaches to education (i.e. from religious organizations to the arts), the study of children and youth (e.g. youth clubs, popular culture), as well as policy and governance of schooling (i.e. from leader biographies to policy document analysis).

CHEA/ACHÉ also welcomes proposals outside of the conference theme that relate to the history of education – broadly defined – in Canada and beyond. We welcome both individual and panel presentations and particularly encourage graduate students, new scholars, and educators to submit proposals.

 

For individual presentation proposals: 

·         Author(s) name(s); 

·         Institutional affiliation(s) (if any); 

·         Contact information, including email address; 

·         A single document that contains: 1) a 250-word abstract with the author(s) name(s), presentation title, topic, approach and conclusions; and 2) a one-page (max.) curriculum vitae (for each author) with name, affiliation, contact e-mail and recent publications and/or research activities.  

·         The above information should be compiled into one Word or PDF document.

 

For panel presentation proposals (3-4 individuals): 

·         Coordinating author’s name and institutional affiliation (if any); 

·         Contact information, including email address for the coordinating author;

·         A single document that contains: 1) A 100-word description of the panel theme, 2) a 250-word abstract for each panel presentation (no fewer than 3 and no more than 4 panelists) that includes author's name, presentation title, topic, approach and conclusions; and 3) a one-page (max.) curriculum vitae (for each author) with name, affiliation, contact email and recent publications and/or research activities. 

·         The above information should be compiled into one Word or PDF document.

 

CHEA/ACHE also invites contributions to the ‘Thousand Words in a Picture’ session.

We welcome proposed presentations that consist of a photograph of an artifact, a place or an image and a short paper (maximum 1000 words) analyzing the picture’s historical significance and relevance to the conference theme. The picture will be projected during the delivery of the paper. This special session will take place during the opening of the Conference on the evening of October 22nd.

Lieu

Victoria, BC – Laurel Point Inn

Durée du colloque

2020-10-22 au 2020-10-25

Date limite d'appel à contributions

2020-03-30

Lien

https://events.eply.com/CHEAproposal2020
Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7