Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)

Votre Flash Player n'est pas à jour. Visitez le site de Adobe pour la plus récente version.

Membre

Roberta de Oliveira Soares
Étudiante au doctorat
Université de Montréal
Département : Faculté des sciences de l'éducation
roberta.de.oliveira.soares@umontreal.ca
Tél. bureau :
Téléc. bureau :

Présentation

Doctorante en sciences de l’éducation à l’Université de Montréal. Maîtrise en sociologie et baccalauréat en sciences sociales à l’Université de Sao Paulo 

Diplômes

Doctorat en sciences de l’éducation (Ph.D.), Université de Montréal (En cours)
Maîtrise en sociologie (M.Sc.), Université de Sao Paulo (2018)
Baccalauréat en sciences sociales, Université de Sao Paulo (2014)

Principales fonctions professionnelles

Auxiliaire de recherche. Université de Montréal, Canada (depuis 2019)

Auxiliaire d’enseignement. Université de São Paulo, Brésil (2015-2016)

Principales réalisations

Projet de recherhe :  Le processus de classement des élèves avant et après le séjour en classe d’accueil à Montréal

Au Québec, les élèves en classe d’accueil passent par deux classements : un pour rentrer et un autre pour sortir de la classe d’accueil. Il est courant à Montréal que les élèves immigrants nouvellement arrivés qui ont besoin d’aide pour apprendre le français ou pour améliorer leurs compétences dans cette langue soient envoyés en classe d’accueil fermée. Un protocole d’accueil est mis en place pour évaluer les compétences linguistiques de l’élève afin de décider le besoin d’un séjour en classe d’accueil (Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2014). Après le séjour en classe d’accueil, il est attendu que les élèves soient dirigés vers la classe ordinaire avec ou sans soutien à l’apprentissage de la langue d’accueil ou au moins vers l’intégration partielle. Ce classement est fait par l’équipe-école, communément dans une rencontre entre l’enseignant de la classe d’accueil, une conseillère pédagogique et la direction de l’école.

Dans la littérature internationale et québécoise, plusieurs recherches à propos des modèles d’accueil linguistique et notamment la classe d’accueil portent sur le processus d’apprentissage et les pratiques d’enseignement (Armand, Lory et Rousseau, 2013; Belaubre et Rueff, 2007; Takeuchi, 2016) ou sur l’expérience scolaire et identitaire des élèves nouveaux arrivants concernant leur intégration, inclusion et réussite scolaire (Allen, 2006; Cohen, 2012; Hilt, 2017). De plus, quelques recherches se concentrent spécifiquement sur la transition de la classe d’accueil à la classe ordinaire pour comprendre l’influence de ce processus sur l’intégration et la réussite scolaire des élèves (Brink, 2016; Fox, 2009; Proulx, 2015). Ainsi, ces recherches n’analysent pas le processus de classement des élèves avant et après le séjour en classe d’accueil, notamment d’un point de vue sociologique.

Notre recherche vise à répondre à la question suivante : quels sont les éléments pris en considération dans le processus de classement des élèves avant et après le séjour en classe d’accueil ? L’objectif de cette recherche ethnographique est de comprendre le processus de classement des élèves issus de l’immigration avant et après leur séjour en classe d’accueil à Montréal. Nous faisons l’hypothèse que le processus de classement des élèves avant et après le séjour en classe d’accueil émanerait d’une prise de décision basée notamment sur les jugements scolaires des intervenants scolaires. En prenant en considération les biais inconscients dans la prise de décision et les rapports de pouvoir existants, ce processus pourrait affecter, dans certains cas, négativement la trajectoire scolaire des élèves issus de minorités (Bressoux, 2018; Magnan, Pilote, Vidal et Collins, 2016; Vienne, 2004). Le processus de classement des élèves avant et après le séjour en classe d’accueil peut générer la stigmatisation (Goffman, 1986) de certains élèves, car il est possible qu’ils soient stigmatisés notamment en raison de la classe sociale, l’origine ethnique et raciale, l’accent en parlant la langue d’accueil ou l’usage d’autres langues en classe.

Champs de spécialisation

  • Microsociologie et interactions sociales
  • Sociologie de l’éducation
  • Diversité ethnoculturelle et linguistique en éducation
  • Recherche qualitative

Rayonnement scientifique

Prix

Bourse d’excellence doctorale de la Faculté des sciences de l’éducation. Université de Montréal, Canada (3 000 $) (2019-2020)

Bourse de recrutement / excellence pour les cycles supérieurs de la Faculté des sciences humaines. Université du Québec à Montréal, Canada (6 000 $) (2018-2019)

Bourse d’excellence pour la recherche de maîtrise. Conseil national brésilien pour le développement scientifique et technologique, Brésil (12 000 $) (2016-2018)

Bourse d’excellence pour la recherche d’initiation scientifique de la Faculté de philosophie lettres et sciences humaines. Université de São Paulo, Brésil (2000 $) (2014)

Projet de recherche

Le processus de classement des élèves avant et après le séjour en classe d’accueil à Montréal

Directeur

Marie-Odile Magnan

Date de début des études

2019

Date de fin des études

Logos des universités associées au CRIFPE

Adresse civique

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE
90, avenue Vincent d'Indy
Pavillon Marie-Victorin – C-536
Outremont (Québec) H2V 2S9

Adresse postale

Université de Montréal
Faculté des Sciences de l'Éducation
CRIFPE – C-543
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7